Actions sur le document
  • Imprimer

JMJ Panama 2019 - J'y étais!

Jeunes pèlerins et prêtres accompagnateurs diocésains nous partagent ce qu'ils ont vécu lors des Journées mondiales de la jeunesse au Panama (JMJ), du 22 au 27 janvier 2019 sur le thème « Voici la servante du Seigneur; que tout m’advienne selon ta parole » (Luc 1,30)

Kelly Sarraipa, paroisse des 2 Neuilly

J'ai eu connaissance de l'évènement des JMJ au Panama quelques mois après les JMJ de Cracovie, grâce au groupe de jeunes des 2 Neuilly (Neuilly-sur-Marne et Neuilly-Plaisance) auquel j'appartiens, plus particulièrement grâce aux jeunes de ce groupe qui étaient partis en Pologne. Moi, je n'étais jamais partie pour les JMJ.

Je n'ai pas eu besoin qu'on me motive à partir aux JMJ de Panama car je voyais ce pèlerinage comme une chance. Je voulais partir aux JMJ, c'était un besoin, une nécessité. Après avoir fait la catéchèse, l'aumônerie, des pèlerinages (FRAT, Chartres) et avoir intégré le Groupe de jeunes des 2 Neuilly, je voulais continuer sur ma lancée, voir encore plus loin et vivre quelque chose de plus intense, de mondial ! Connaître mes frères et soeurs en Christ et me rassembler avec eux.

Mes attentes au départ, étaient de rencontrer des jeunes adultes qui partagent la même foi que moi, de partager avec eux, de découvrir des choses, de nourrir ma foi et mon envie d'être la Servante du Seigneur. Je souhaitais aussi trouver des réponses à des questions personnelles ou spirituelles...

De ces JMJ, je n'ai reçu que des grâces. De l'amour, de la fraternité, de la joie... Ces JMJ m'ont apporté une nouvelle famille : mes frères et soeurs panaméens avec qui j'ai eu la chance de vivre, mais aussi mes frères et soeurs du diocèse de Saint-Denis que je ne connaissais pas avant le départ. Ces JMJ m'ont apporté aussi de la confiance vis-à-vis de la foi catholique dans le monde entier, et donc, vis-à-vis de ma propre foi. Même si je suis seule à la vivre dans mon entourage, dans mon lieu de travail, dans mon cercle d'amis, en réalité, grâce à ces JMJ, j'ai encore plus pris conscience que non, je ne suis jamais seule. Nous sommes tous unis en Christ, une seule et même famille.

Le thème étant « Voici la Servante du Seigneur. Que tout m'advienne selon ta parole », j'ai réalisé que dans ma vie personnelle, familiale, professionnelle, spirituelle, l'essentiel est de suivre la volonté de Dieu, de prier pour réussir à faire sa volonté, car c'est en réalité la réelle clé du bonheur et de la réussite.

J'ai été étonnée et surprise par la fraternité qui se dégageait de ces JMJ, peu importe l'endroit où l'on était, avec qui on était, quelle langue on parlait...

Ce qui m'a marquée durant ces JMJ, c'est l'amour et la chaleur avec laquelle les Panaméens nous ont accueillis mais aussi la place à laquelle notre pape François nous place, nous les jeunes. Nous sommes le présent de la foi catholique, et le futur. Nous comptons.

Le message que je souhaite transmettre à un ami c'est : « Si tu veux être éclairé dans ta vie de jeune catholique vivant en France, dans un pays  où notre foi catholique n'est pas mise en avant, n'est pas tous les jours facile à porter, si tu veux recevoir des réponses sur des questions concernant ta vie personnelle, professionnelle ou spirituelle, alors va aux JMJ. Au cours des JMJ, tu feras des rencontres humaines et spirituelles merveilleuses, qui te bouleverseront. Ces rencontres, les catéchèses, ainsi que les homélies que tu auras,  notamment celle de notre pape François, te marqueront forcément et t'aideront dans ta vie de jeune catholique. » 

 

Père David Normanyo, Unité Pastorale du Blanc-Mesnil

Je viens de participer pour la première fois aux Journées Mondiales de la Jeunesse au Panama. Je tiens à remercier les pères Benoît et Philippe ainsi qu'Ernest (responsable du groupe) qui m’ont motivé et encouragé d’y aller.

Au départ, j’avais une petite peur de l’inconnu : le pays, les gens et le programme des JMJ. Mais j’ai vite oublié cette peur grâce à l’accueil et la joie des Panaméens.

Je retiens cette parole : « l'amour véritable n'efface pas les différences légitimes, mais les harmonise en une unité supérieure », une parole du Pape émérite Benoît XVI  cité par le Pape François qui résume pour moi ces 34e Journées mondiales de la jeunesse au Panama sur le thème « Voici la servante du Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole » Luc 1,38.  On ne parle pas la même langue, mais on se comprend et on communique facilement car l’amour ne co

nnaît pas de barrière linguistique, et la différence ne fait pas peur à l’amour. L’amour harmonise la différence comme dit le Pape François : « Les différences de langues, de cultures, de régions et d’histoires n’empêchent pas de se retrouver dans la joie, de confesser ensemble sa foi, unis par une personne : le Christ. »

L’accueil des paroissiens et des gens de (Rio de Jesus) m’a tellement marqué. Ils ont tout fait pour nous toucher profondément, ils sont très humains et très naturels. Le thème de JMJ « Voici la servante du Seigneur que tout m’advienne selon ta parole » invite les jeunes à s’engager comme Marie, à dire « oui » au Seigneur, à ne pas avoir peur de prendre le risque de s’engager aujourd’hui dans l’Église et dans la société. Vraiment, ces JMJ m’ont fait du bien, j’ai vécu cette proximité réelle avec les jeunes, j’ai approfondi mes découvertes, à savoir comment les jeunes vivent leur foi en Jésus, à leur manière. Je témoigne que l’Eglise aime les jeunes et elle fait tout pour leur donner la place.

Enfin, les mots ne suffisent  pas à dire véritablement ce j’ai vécu avec quatre autres prêtres et les jeunes pèlerins du diocèse de Saint-Denis au Panama. Il faut incontestablement participer aux JMJ pour vivre cette expérience, car personne ne peut  les vivre à ta place. Donc, j’invite tous les jeunes de 18-35 ans à se préparer pour Lisbonne, au Portugal en 2022 où se dérouleront les prochaines Journées mondiales de la jeunesse.

 

Alexia Tharladière, Drancy
J’étais sur la plaine à Cracovie, lorsque le pape François à annoncer que les prochains JMJ auraient lieu au Panama. La destination m’a tout de suite motivée, j’avais comme inscrit un RDV avec Dieu en 2019. J’avais déjà participé aux JMJ de Madrid, et j’étais rentrée « affermis dans ma foi ». Les JMJ, pour moi, c’est une grande fête planétaire avec le Christ comme organisateur, un évènement que l’on ne peut pas manquer.
J’ai participé à ces JMJ, pour répondre à l’appel du Seigneur. En effet, lorsque Dieu vous veut à un endroit pour une raison que lui seul connaît, je crois que rien ne peut empêcher cela d’arriver. Pour moi, les choses se sont passées ainsi.
J’y suis donc allée pour rendre grâce à Dieu, car depuis que je suis la Servante du Seigneur, il fait pour moi des merveilles, mais aussi pour être davantage à son écoute, car j’avais l’impression de passer à côté de l'essentiel.

Je suis revenue de ces JMJ différente, et bouleversée. J’ai désormais la certitude d’être comblée de grâces et que la présence du Christ ressuscité au coeur de ma vie est une source de joie que je me dois de transmettre.
Dans ce pays, de l’autre côté de l’Atlantique, tellement différent du notre, j’ai fait l’expérience de l’amour infini du Christ. Cet amour, je l’ai trouvé dans les 31 personnes du diocèse qui m’ont accompagnée à ces JMJ, dans ce village de Rio de Jesus qui nous a accueillis pour la semaine missionnaire, dans ces familles d’accueil qui nous ont tout donné, et dans l’ensemble des jeunes du monde entier que j’ai rencontrés à Panama City.
Si je ne devais retenir que deux évènements de ces deux semaines, ceux qui m’ont marquée le plus, au-delà de la rencontre avec le pape sont :
-  L’accueil du village de Rio de Jesus. Nous sommes arrivés vers 4h du matin et tous, du plus jeune enfant aux grands-parents, étaient debout pour nous accueillir, alors qu’ils ne nous connaissaient même pas.Nnous étions attendus comme des grandes stars.
- L’inauguration d’une plaque à nos noms dans ce village. Par ce geste, nous sommes constamment unis dans la prière.
- La mobilisation et la ferveur de tous ce village étaient inattendues pour moi. Par l’expérience vécue et partagée, nous sommes liés.

Maintenant, je suis convaincue que tout est grâce, que Dieu comble en abondance et j’ose dire : « Seigneur, que tout m’advienne selon ta parole ».
Un prêtre nous a dit : « Les JMJ sont nécessaires pour les jeunes, car c’est l’expérience de l’amour infini de Dieu ». Participer aux JMJ, c’est être assuré de revenir différent, de mieux se connaître et d’avoir la certitude que dans notre monde, il y a davantage de choses qui nous unissent que de choses qui nous séparent.
 

Retrouvez l'ensemble des discours et homélies du pape François

Revivez les JMJ en vidéos avec KTO