Actions sur le document
  • Imprimer

L'Année Saul 2018-2019...les inscriptions continuent!

Saul2018

Tu as entre 20 et 30 ans. Tu te poses des questions sur ta vie... Quelle décision prendre? Comment être sûr de faire les bons choix, les choix de Dieu? Tu souhaites tisser une relation vivante avec le Seigneur et réaliser le projet d’amour et de bonheur que le Seigneur a fait pour toi. L’Année Saul est faite pour toi !

 

Les inscriptions sont ouvertes pour l’Année Saul 2018-2019. Une proposition aux jeunes de 20-30 ans pour vivre un parcours personnel accompagné, ponctué de plusieurs temps d’enseignement et de ressourcement en groupe, d'octobre 2018 à septembre 2019, à travers des engagements tels que:

  • prier chaque jour avec la parole de Dieu et relire sa journée,
  • faire le point chaque mois avec un accompagnateur,
  • participer à 3 week-ends en abbaye et à une retraite à la Pentecôte.

Au cours de la dernière Année Saul, une 30aine de jeunes ont ainsi cheminé pour apprendre à fonder leur vie sur le Christ à travers ces engagements.

Inscription en ligne dès maintenant

Je peux télécharger le dépliant ici

 

Les jeunes en parlent...

Anne-Marie, chargée de communication, Bondy

 Ce qui m’a particulièrement marqué pendant cette année Saul, c’est difficile à dire parce qu’il y a plusieurs éléments. En tout cas, ce qui m’a aidé, je  pense, c’est la relecture. La base de la relecture quotidienne c’était quelque chose de vraiment très nouveau pour moi. Et j’avais pensé que ce serait  un peu difficile au quotidien, enfin bref j’avais des appréhensions par rapport à la relecture et finalement je me suis rendue compte que la  relecture  c’était vraiment quelque chose de très utile … en fait, j’avais vraiment l’impression que le Seigneur me  permettait de me révéler certaines choses en  lien avec la Parole. De me révéler, mais de manière concrète, dans la vie quotidienne. Ce qui m’a  marqué aussi, c’est à travers la lectio divina, le  contact avec le Seigneur. C’est une vraie rencontre. Ça, je peux le dire : une vraie rencontre, le Seigneur est vraiment présent. En relisant les prières que j’avais pu dégager de ces temps de lectio divina, j’étais même surprise en lisant ce que j’avais écrit. Car je me rendais compte que oui, il s’était vraiment passé quelque chose au moment de cette lectio divina. (...) Je conseillerais à tous les jeunes de faire l’année Saul. Sœur Brigitte, pendant le dernier week-end, nous avait dit « je pense que tout jeune chrétien devrait se poser la question de sa vocation un jour ou l’autre, et je pense que l’année Saul est un bon outil pour n’importe quel jeune, de se poser les bonnes questions et de penser à sa vocation. » Et pour moi, j’ajouterais même que je pense que tout jeune chrétien devrait se poser certes la question de sa vocation, mais devrait demander au Seigneur de l’accompagner et de l’aider à discerner sa vocation, par sa grâce.

 

Paul, Responsable d'éducation, Neuilly-sur-Marne

 L’année Saul c’est une année à la découverte de la parole de Dieu et nous aide à discerner le cheminement, ce qu’on doit faire dans la vie. Cela  nous permet de réfléchir aussi sur les choix de vie qu’on va faire plus tard…Pour moi, l’année Saul m’a beaucoup apporté. Cela m’a permis de faire  le discernement dans mes choix de vie. Cela m’a permis d’avoir l’amour de mon prochain. Cela m’a permis tous les jours d’être au contact de la  parole de Dieu, à travers la lectio divina. 

Tous les matins, je m’efforçais de prendre mon « Prions en Eglise » au moins le lire dans les transports ou dans le bus quand j’allais au travail. Ce n’était pas facile. Il y a des moments où tu te lèves, t’a pas assez de temps et il te reste 10-15 minutes… tu es obligé de faire des sacrifices… soit tu te lèves plus tôt… Ce sacrifice-là je l’ai fait pour le Seigneur, je l’ai fait… (..) Ce que j’ai découvert par rapport à Dieu, c’est qu’en fait avant j’avais cette idée qu’il fallait faire pour que Dieu me récompense. Fallait poser des actes, fallait faire certaines choses pour que Dieu te récompense. Mais à travers l’année Saul, j’ai découvert que c’est Dieu qui vient vers nous, c’est une grâce déjà qu’il nous fait. Ce n’est pas à travers nos mérites ou ce qu’on pose comme actes qui fait que Dieu nous aime. C’est… auparavant, Dieu, sa nature c’est d’aimer l’Homme. Quel que soit ce qu’on fait, quel que soit ce qu’on est, Dieu nous aimera toujours.

Pour moi, je conseillerai à tous les jeunes. Je pense que cela nous permet, en fait, de pardonner, de prendre du recul. Cela nous permet aussi de voir la vie sous un autre angle, comme j’ai dit, cela nous permet de ne pas nous inquiéter, à travers les actualités qui se passent de nos jours les jeunes ne sont pas vraiment… j’ai envie de dire… on ne sait pas notre place elle se trouve où. Des fois on peut être inquiet donc on s’adonne a faire des choses qui ne sont pas bien. Et là je pense qu’à travers l’année Saul, ça permet d’avoir confiance en nous, d’avoir l’espérance dans notre Seigneur Jésus-Christ, et cela nous permettra d’avancer dans notre vie, sans inquiétude.

 

Laetitia, Chargée de clientèle, Paris

Pour moi, l’année Saul c’est la prière quotidienne avec l’Evangile et marcher aux côtés de Jésus. Marcher à côté de Jésus, cela veut dire pour moi faire l’expérience de Jésus à mes côtés au quotidien, dans mes moments de joies, dans mes moments de tristesses, dans mes moments de peur, dans mes moments de souffrances, je le sens à mes côtés, je sens qu’il me console, et c’est vraiment avec la découverte de l’Evangile que j’ai pu appréhender sa présenceL’année Saul m’a apporté beaucoup de force, beaucoup de joie. Ma foi a aussi été éprouvée mais renforcée puisqu’on a  eu des armes qui nous ont permis de faire face à tout ce qui était souffrance et peur, et beaucoup de joie aussi.

Je retiendrais surtout le discernement. Donc c’était quelque chose qui était difficile à comprendre au début de l’année Saul, mais avec un des week-ends à Notre-Dame de Jouarre, on a pu faire le point avec père Michel, avec sœur Brigitte et Monique sur ce qu’est le discernement, et surtout au cours du dernier week-end de retraite pendant 3 jours au Mont des Cats où on a fait l’expérience du silence et une relecture de vie, et ou là j’ai vraiment pu discerner sur certaines choses importantes de ma vie. (...) C’est à tous ces jeunes-là qui ont soif de tout cela que je recommande de faire l’année Saul, parce que c’est vraiment une très très belle année et puis on est très bien accompagnés. Du coup, il ne faut pas hésiter à la faire.